annonce nouveaux horaires 2022

btatelier btinterpart btdepannagemac btformation

ACTUS

Sauvegarder vos données ...

À l'heure du presque tout numérique, faire une sauvegarde régulière de ses données est devenu indispensable. Mais, quelles sont les bonnes pratiques et quelles sont les meilleures solutions pour stocker ou protéger vos données ?

Toutes ces données sont autant de témoignages de notre vie. Certaines n’ont guère d'importance, mais la plupart ont beaucoup plus de valeur. D'où l'importance de sauvegarder ses données, de les stocker et de les protéger en lieux sûrs. Il existe deux manières principales de le faire, en local ou sur le cloud.

Sauvegarder ses données : presque une obligation

On prend souvent conscience de l'importance de sauvegarder ses données une fois qu'il est trop tard. De la même manière que l'on enregistre régulièrement un document sur un logiciel de traitement de texte, nous devons sauvegarder nos données. Sauvegarder ses données, c'est geste simple et essentiel de cybersécurité pour se prémunir contre les aléas du quotidien et les actes de cyber-malveillance.

La journée mondiale

La sauvegarde des données informatiques a le droit à sa journée mondiale. Elle a lieu tous les ans le 31 mars. C'est dire l'importance du sujet. À cette occasion, le site internet gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr a édité une fiche sur les bonnes pratiques pour faire et gérer ses sauvegardes informatiques.

En synthèse :

  • Effectuez des sauvegardes régulières de vos données
  • Identifiez les appareils et supports qui contiennent des données
  • Déterminez quelles données doivent être sauvegardées
  • Choisissez une solution de sauvegarde adaptée à vos besoins
  • Planifiez vos sauvegardes
  • Déconnectez vos appareils de sauvegarde après utilisation
  • Protégez vos sauvegardes
  • Testez vos sauvegardes
  • Vérifiez le support de sauvegarde
  • Sauvegardez les logiciels indispensables à l'exploitation de vos données
  • Stocker ses données en local

Ce que nous préconisons :

  • un disque dur externe qui peut aller jusqu'à 6 To. Ils ont une grande pérennité dans le temps, même si elle n'est pas infinie. Dans le même esprit, il y a les disques SSD avec des débits de transmission plus importants.
  • serveurs NAS, c'est un périphérique de stockage intelligent connecté à votre réseau domestique, un réseau sécurisé. Il est possible d'accéder aux fichiers qui sont dessus via Internet. Mais, il peut aussi fonctionner en local.

La sauvegarde en ligne grâce au cloud

Parce qu’il est recommandé d'avoir un deuxième niveau de sauvegarde : le cloud.

Stocker ses fichiers en ligne, plus précisément dans des datacenters, permet de les retrouver à n'importe quel moment et depuis n'importe quel appareil.

Il existe aujourd'hui de très nombreuses solutions dans le cloud. Les plus connues sont pCloud, Google Drive, OneDrive, Dropbox et iCloud. pCloud est réputé pour sa sécurité et sa confidentialité. Google Drive est apprécié parce qu'elle est intégrée à Google Workspace et propose de nombreuses autres applications. Quant à Dropbox, le service est reconnu pour sa synchronisation remarquable et la richesse de se fonctionnalités. OneDrive, de son côté, est très pratique car elle est intégrée nativement dans Windows et Office. iCloud, enfin, est le meilleur service pour tous les appareils de la marque Apple. Il est également très simple d'utilisation.

data center sauvegarde cloud

Pourquoi un anti-virus ?

À quoi sert concrètement un antivirus ?

Un antivirus est un logiciel chargé de détecter les menaces (malware, programmes malveillants) qui peuvent nuire à votre ordinateur. Il scanne tous les fichiers susceptibles de porter atteinte à votre machine.

Une fois que des menaces sont détectées, elles sont mises en quarantaine de façon à ce qu'elles ne puissent pas faire de dégâts à votre ordinateur.

Installer un antivirus sur votre ordinateur : la question se pose-t-elle ?

S'il est vrai que se passer d'un antivirus de nos jours est moins grave que par le passé - grâce aux solutions de sécurités développées par Windows et macOS ces dernières années -, les failles existent toujours et les programmes malveillants également. Quand on connaît l'importance des données aujourd'hui sur nos machines, on ne peut que vous conseiller de faire des sauvegardes, mais également d'opter pour un bon antivirus. Comme dit le proverbe : il vaut mieux prévenir que guérir.

Microsoft propose par défaut à partir de Windows 10 un antivirus nommé Windows Defender. Cette solution de protection offre une sécurité intéressante aux utilisateurs. D'après les tests effectués, le taux de menaces détectées est déjà très convaincant. Néanmoins, Defender n'est pas forcément assez complet pour tous les utilisateurs.

concet securite antivirus

Est-ce utile d'avoir un antivirus sur son smartphone ?

Les malwares existent sur nos smartphones, c'est un fait. Les magasins d'applications, aussi bien les officiels que les magasins tiers, peuvent contenir des applications malveillantes qui cachent un malware. Aujourd'hui, il est intéressant d'installer un antivirus pour smartphone. Ces derniers sont gratuits et très efficaces.

Lequel choisir pour 2022 ?

En cette année 2022, le nombre de cyberattaques continue de croître en flèche. On a tous quelqu’un dans son entourage qui a été victime d’une cyberattaque. En quelques secondes, toutes les données s’envolent à jamais. Pour ne pas être le prochain sur la liste, il vaut mieux partir pour une solution de cybersécurité.

Comme vous pouvez l’imaginer, les antivirus gratuits ne sont pas les meilleurs. Ils offrent une protection de base, mais pas la version totale. Par ailleurs, ils utilisent parfois les données des clients pour financer leur infrastructure. Débourser quelques euros par an est obligatoire pour être bien protégé.

Chez OrdiZEN nous avons choisi ESET NOD32.

esset anti virus

OrdiZEN dépanne votre Mac, même au delà de la garantie !

ordizen pub mac hors garantie
Face à l'obsolescence programmée pour les ordinateurs de la marque Apple, avec notamment le refus chronique des centres agréés de les prendre en charge en cas de panne après une durée d'environ 5 ans, OrdiZEN vous propose de les dépanner, et ce en dehors de la période de garantie.

Découvrez nos prestations logicielles (mise à jour OS, réinstallation, optimisation, récupération de données...), matérielles (remplacement de pièces, en neuf ou en occasion), et nos conseils qui vous permettront de péréniser l'utilisation de votre matériel! Une démarche économique et écologique, en adéquation avec notre démarche Répar'Acteurs!

Danielle, Damien et Nicolas sont à votre entière disposition pour toute information sur notre service Mac!

Article Le Télégramme 191016 : Ordi'Zen. Un label pour les répar'acteurs

de gauche a droite aurelie busson de la chambre regionale 3136506

De gauche à droite : Aurélie Busson, de la Chambre régionale de métiers, Yves Jacopin, fondateur de l'entreprise Ordi'Zen, Damien, technicien, Philippe Geslin, Chambre de métiers 56, Stéphanie Cabreux et Benoît Breton, d'Ordi'Zen

Pour mettre fin au tout jetable, des artisans et/ou bidouilleurs de génie réussissent à donner une seconde vie à des objets qui ne fonctionnaient plus. C'est le cas d'Ordi'Zen à Auray, véritable SOS ordinateur en détresse. L'entreprise vient de recevoir un label pour saluer la démarche et rejoint le réseau des répar'acteurs.
« Un ordinateur portable doit faire dix ans. S'il tombe en panne avant, ou est trop lent au bout de deux ans, rien ne sert de le jeter et d'en acheter un autre. On peut (presque) tout réparer ». Benoît Breton est le dirigeant d'Ordi'Zen. Cette entreprise alréenne, sous forme de Scop (Société coopérative et participative) dépanne, répare sauvegarde et récupère des données. SOS ordi en panique, ce sont eux. 40 % de leurs clients sont des professionnels et 60 % des particuliers. « Six persones travaillent ici, mais nous sommes huit associés », explique Benoît Breton. Nous sommes passés en Scop en 2012, pour travailler autrement et mieux impliquer les salariés. Cela leur permet de s'associer dans le développement de leur entreprise. Notre éthique est très forte. Notre but est d'apporter un service de proximité et de qualité, dans le respect de valeurs humaines partagées. » Une éthique qui leur vaut aujourd'hui de recevoir un label de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat, le label répar'acteurs, en lien avec la Chambre des métier du Morbihan. Il s'agit d'un label de reconnaissance pour soutenir les artisans qui réparent. Ils peuvent être cordonniers, horlogers, réparateurs d'électroménagers, ou comme Ordi'Zen, de matériel informatique.
«Réparer, c'est moins jeter »
« Nous avons mis en place une charte pour réduire la production de déchets », précise Aurélie Busson de la Chambre régionale de métiers. « Nous jetons tous entre 16 et 20 kg d'objets et d'équipements par an. Pourtant, il existe beaucoup de métiers qui savent les remettre en état de marche. Faire réparer les objets qui ne fonctionnent plus, c'est moins jeter et donc faire un geste pour l'environnement. En plus, ça fait travailler les acteurs de l'économie locale. » À travers ce label, les « répar'acteurs » s'engagent à favoriser la réparation plutôt que la vente. Ainsi ils prolongent l'utilisation des objets, ils économisent les matières premières et contribuent à limiter le transport des produits neufs et donc les gaz à effet de serre. 86 réparateurs sont répertoriés sur le Morbihan pour 340 en Bretagne. La Chambre de métiers a même créé un annuaire pour les trouver. Le consommateur attentif pourra les trouver sur Internet (1). Un moteur de recherche permet d'identifier un répar'acteur par catégorie, département, ville, nom d'entreprise ou mot-clé. Les utilisateurs pourront trouver sur le site une fiche entreprise avec photo ou visuel. « Cet annuaire a été mis en ligne en juin 2016. Il a déjà été consulté plus de 9.600 fois », précise encore Aurélie Busson. Un bon réflexe pour mettre fin au tout jetable. (1) wwww.cma56.bzh www.crma.bzh/annuaire-reparacteurs

© Le Télégramme - 19 octobre 2016

Article Ouest-France 191016 : Morbihan. Jeter moins avec les artisans Répar’acteurs

morbihan jeter moins avec les artisans repar acteurs

Ce label recense 86 artisans morbihannais qui réparent des objets du quotidien. Objectif : lutter contre le tout jetable.

Cordonniers, couturières, spécialistes de l’électroménager, horlogers… Ils remettent en état des objets du quotidien, les font revivre. Pour soutenir ces artisans et faire connaître leur savoir-faire auprès du public, la Chambre régionale de métiers a lancé, l’an dernier, le label Répar’acteurs. Il a été remis, mardi 18 octobre, à l’entreprise alréenne Ordi’zen (6 salariés), réparateur d’ordinateurs auprès des particuliers et professionnels depuis 2004.

Un annuaire en ligne : Leur nombre s’élève à 340 en Bretagne, dont 86 dans le Morbihan. L’enjeu : prolonger la durée de vie des objets, " lutter contre le tout jetable, réduire la production de déchets", souligne Philippe Geslin, conseiller entreprises à la Chambre de métiers Morbihan.Un annuaire en ligne a été mis en place, accessible notamment depuis la page d’accueil de la Chambre de métiers : www.cma56.bzh . Il recense tous les Répar’acteurs, avec leurs coordonnées.

© OUEST-FRANCE - 19 octobre 2016

Article PCIE 111016 : ORDI’ZEN, portrait d’une croissance raisonnée

ordizenformationpcieCréée à l’origine en 2004 pour être une entreprise spécialisée dans le dépannage et l’assistance informatique, la société ORDI’ZEN a depuis connu de fortes évolutions, dans son cœur de métier, comme dans sa stratégie.

Si ORDI’ZEN propose toujours des prestations de réparation, d’installation, de sauvegarde/récupération des données, à l’intention des sociétés et des particuliers, l’entreprise est également devenue en une dizaine d’années un centre de formation incontournable de sa région. Il faut dire que la PME d’Auray, dans le Morbihan, y a mis les moyens. Pas à pas.

Tout d’abord en mettant en place des programmes de formation dans le domaine de la bureautique, de l’informatique, du graphisme ou de l’Internet. Puis, en s’entourant d’une solide équipe, comptant aujourd’hui 7 salariés et pouvant s’appuyer sur l’expertise de partenaires externes, techniciens et formateurs. Les moyens matériels ont également suivis, puisque les nouvelles activités d’ORDI’ZEN ont également conduit l’entreprise à déménager en 2015, dans un espace de 250 m2, accueillant 4 salles de formation entièrement équipées et pouvant recevoir jusqu’à 40 stagiaires chaque jour. Une année 2015 qui sera aussi marquée par l’habilitation PCIE du centre de formation.

ORDI’ZEN a également fait le choix en 2012 de devenir une Scop (Société Coopérative et Participative), afin d’associer au mieux ses salariés au développement de leur outil de travail, leur entreprise, qui se veut zen… naturellement.

Des investissements et une philosophie qui paient, puisque depuis sa création, la PME a accompagné, dépanné ou formé, plus de 10 000 personnes sur le Morbihan.

Ordi’ Zen a décidé de mettre en place pour ses stagiaires le PCIE,  le standard mondial de certification bureautique. Benoît BRETON , dirigeant d’ORDI’ZEN, nous en parle.

Quelles sont aujourd’hui les perspectives du centre de formation ORDI’ZEN ?

Benoît BRETON :

Après la certification de nos cursus en bureautique (grâce notamment au PCIE) et en PAO-WEB (avec notre Titre Pro Infographiste Metteur en Page), nous travaillons à faire certifier la qualité de notre centre de formation. Conjointement, nous continuons de mettre en place des solutions d’évaluation et d’accompagnement, notamment pour les demandeurs d’emploi et les salariés. Les entreprises locales nous sollicitent d’ailleurs de plus en plus dans le cadre de leurs plans de formation. Nous les aidons et les guidons dans leurs démarches d’évaluation du besoin, et dans le montage d’actions sur-mesure, en adéquation avec les financements en vigueur.

Que représente pour vous l’apport de la certification PCIE ?

B.B :

Le PCIE a conforté la qualité de nos actions de formation. En effet, l’évaluation avant et après le cursus, par un organisme extérieur, permet de mesurer efficacement les progrès réalisés grâce au processus pédagogique. Le passage de l’examen, quant à lui, offre un petit plus (quand ils l’obtiennent bien sûr), et symbolise clairement la bonne compréhension des notions acquises ! Même si nous nous accordons à dire que l’évaluation finale ne doit pas être le seul objectif pour une formation.

Quel est le retour de vos stagiaires sur la certification PCIE ? Pouvez-vous nous donner l’exemple d’une réalisation précise ?

B.B :

Les retours sont globalement bons. Au fur et à mesure de la formation, les stagiaires reprennent confiance dans leurs compétences. Dans certains cas, le PCIE les aide à se positionner dans leurs entreprises actuelles.

Nous avons eu le cas de stagiaires souhaitant travailler à l’étranger, en Ecosse ou en Irlande notamment, où le PCIE est quasiment obligatoire au recrutement. Ces stagiaires ont suivi le PCIE dans le but d’obtenir leurs certifications et ainsi pouvoir y postuler.

 © PCIE - 11 octobre 2016

Article le Télégramme 260716 : Informatique La belle croissance d'OrdiZEN

photo equipe ordizen article telegramme

Sans la ramener, Ordi'Zen poursuit sa jolie croissance depuis douze ans. L'entreprise d'assistance informatique a multiplié les compétences et propositions et a développé son centre de formation, qui accueille des milliers de clients chaque année.

L'entreprise d'assistance-dépannage fondée en 2004 par Yves Jacopin a fait du chemin. Déjà, en se déplaçant dans la ville pour prendre ses aises. « L'enseigne commerciale Ordi'Zen n'est pas arrivée de suite », explique Benoît Breton, qui a repris les rênes de la structure en 2013. « On proposait d'abord un service pour les particuliers. Puis on a commencé à se développer ». Ordi'Zen propose toujours un service d'assistance-dépannage pour particuliers et professionnels (réparation, pièces détachées, installation, optimisation, vente-conseil, télémaintenance, sauvegarde et récupération de données). Mais ce n'est pas tout : « Nous sommes aussi un centre de formation dans les domaines de la bureautique, l'informatique, le graphisme, le multimédia et l'internet. Nous proposons désormais le PCIE (Passeport de compétences informatique européen). Il permet de certifier ses compétences en bureautique (Word, Excel, Access, Powerpoint, Outlook, Internet, Windows...) ». Autre proposition dévoilée par Benoît Breton : « Un cursus menant au titre professionnel Infographiste metteur en page. Toutes nos formations sont accessibles aux salariés, demandeurs d'emploi, indépendants, et sont éligibles au Compte personnel de formation ».

10.000 clients

L'activité allant crescendo, la place s'est réduite. Premier déménagement de l'avenue Wilson en 2005 pour l'avenue De-Gaulle puis vers l'actuelle implantation rue du Capitaine-Bertrand. Mais pas en intégralité : « Depuis 2015, l'atelier a déménagé au 9 bis, rue de la Libération ». En 2015, l'entreprise a également fait une poussée de croissance pour accompagner le développement de ses (nombreuses) activités en « annexant » le bâtiment contigu et gagnant plus de 100 m². Ordi'Zen a donc poussé les murs et s'est étalé sur un espace de 250 m² avec désormais quatre salles de formation entièrement équipées et un espace café-détente. « Cela nous permet de pouvoir recevoir jusqu'à 40 élèves par jour... Mais nous proposons aussi des formations en entreprise et nous nous déplaçons également chez les clients ». Des clients, ce n'est pas vraiment cela qu'il manque : depuis ses débuts Ordi'Zen a accompagné/formé/dépanné 10.000 personnes sur le pays d'Auray. Ça commence à compter sérieusement...

Zen et efficace

Cette croissance s'est également accompagnée d'un changement majeur : Ordi'Zen est passée en Scop (Société coopérative et participative) en juin 2012. « Cela permet à tous les salariés de s'associer dans le développement de leur entreprise », sourit un Benoît Breton manifestement très impliqué dans un projet qui associe convivialité et efficacité. « L'objectif initial reste inchangé : travailler autrement, toujours apporter un service de proximité et de qualité, dans le respect de valeurs humaines partagées ». L'entreprise compte aujourd'hui sept salariés, et huit partenaires (trois techniciens et cinq formateurs), pour une zone d'intervention ciblée sur le Morbihan pour la technique et la Bretagne pour la formation. Sans trop vouloir grandir de façon démesurée - « ce n'est pas notre objectif ni notre façon de voir les choses » - Ordi'Zen veut continuer à avancer. Et attend les candidatures pour monter à bord : « Nous envisageons de recruter un formateur en informatique, mais nous recherchons aussi activement de nouveaux partenaires dans le domaine de la technique et de la formation ». C'est dit.

© Le Télégramme - 26 juillet 2016

telemaintenance depannage a distance ordizen auray

HORAIRES D'OUVERTURE
du Lundi au Vendredi
8h00-18h00
NON STOP

Pour mieux vous servir!

logo reparacteur 2022